Google développe ses propres processeurs basés sur Arm pour les Chromebooks, selon un rapport. Le géant de la technologie commencerait à déployer les puces internes en 2023.

Google travaillerait sur ses propres processeurs pour les ordinateurs portables et les tablettes sous Chrome OS. Le géant de la technologie pourrait déployer des puces internes pour les Chromebooks, basées sur l’architecture Arm, en 2023, selon un rapport publié mercredi par Nikkei Asia. Le mois dernier, Google a révélé que le Pixel 6 serait alimenté par un nouveau système sur puce que la société a conçu en interne, appelé Tensor. Google a déclaré que Tensor améliorerait la puissance de calcul et renforcerait les capacités vidéo des téléphones Pixel. Des rapports précédents suggéraient que Google développait également ses propres puces qui pourraient être intégrées aux futures versions des Chromebooks. Selon Nikkei, la décision de Google a été inspirée en partie par le succès d’Apple en utilisant ses propres puces dans les iPhones, ainsi que par le passage plus récent d’Apple des puces Intel à sa propre conception M1 dans les Mac. Google n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Voir aussi : Les Chromebooks en valent-ils la peine ? Voici pourquoi ils sont parfaits pour la plupart des acheteurs d’ordinateurs portables